08 mai 2004

Maigrat

Qu’est-ce qu’il sait, l’autre, là-haut, avec ses pulls en laine immondes et ses certitudes obtuses, est-ce qu’il sait ce qui se passe sous les crânes plébéiens ?Des hommes qui rentrent du travail, qui rentrent d’en chercher, qui ont usé leur patience, usé des putains d’heures, des mains qui ont cherché la monnaie au fond d’une poche pour payer le café, pour payer le journal…Des mains qui se sont serrées au fond des poches dans le métro en voyant la horde soldatesque malmener encore plus faible qu’eux ; des mains qui ont serré à l’en... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 01:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2002

Nous sommes tous racistes

Il est de bon ton d’affirmer n’être pas raciste.Comme tous les idéaux consensuels mous qui parent de rose guimauve le bleu layette incertain  de l’aube des lendemains chantants ( de la victoire des Blacks-Blancs-Beurs il y a quatre ans, à la “ mobilisation républicaine ” de l’entre-deux tours), le non-racisme occulte cette réalité : nous sommes tous racistes, culturellement, politiquement, socialement.Nous sommes issus d’une civilisation qui porte haut les valeurs de la différence entre les peuples, les nations, les castes, les... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2002

Le peuple mystérieux des gros...

                                                  Le peuple mystérieux des gros hante la ville de ses rondeurs soyeuses.Il gomme les angles vifs de l'agression urbaine, il coupe de son volume les traits de l'architecte engoncé dans la rectitude de ses droites de béton. Il épouse la meulière contrainte au parallélépipède par le pic forcené du tailleur opiniâtre, caresse... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 1999

Réhabilitation sociale

La gamelle est une source d’étonnement. Même dans les plats les plus classique de la restauration collective, un génie se manifeste.Prenons par exemple les sempiternelles patates à l’eau du dimanche soir. Morne plat, pourrait-on penser. Pourtant ces tubercules recèlent un mystère : comment, sortant de la marmite commune, peuvent-ils présenter des degrés de cuisson si différents, du quasi-cru au bouilli déliquescent ? Les épluchant,                   car elles sont en robe des... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 1998

La porte étroite

Les politiques sont des enculés.Les riches sont des enculés.Les pauvres sont des enculés.Les people sont des enculés.Les gens sont des enculés.Les jeunes sont des enculés.Les vieux sont des enculés.Les retraités sont des enculés.Les salariés sont des enculés.Les chômeurs sont des enculés.Les chrétiens sont des enculés.Les juifs sont des enculés.Les musulmans sont des enculés.Les français moyens sont des enculés.Les pédés sont des enculés.Les hétéros sont des enculés.Les socialistes sont des enculés.Les gaullistes sont des enculés.Les... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 02:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 1998

La liberté

La liberté, c’est une ignorance. C’est ne pas savoir que ce qui semble naturel, proche, peut vous être ôté. Le contraire de liberté, ce n’est pas enfermement, ce n’est pas chaînes, c’est amputation : c’est impossibilité d’être ; c’est la mort, ou la même chose. Tendre la main ou toucher l’être aimé, faire une caresse à son enfant, les entendre rire et parler, simplement être, c’est le pire de la prison que de me priver de ce quotidien non pas banal, mais étonnamment naturel quand on le vit, et tellement inaccessible aujourd’hui...... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 01:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 janvier 1998

Devenir un honnête homme

Si demainJe croyais aux extraterrestresJ’avais peur de la conspiration mondialeJe me méfiais du dentifrice au fluorSi demains j’étais tout à coup sûrQue Kennedy, Elvis, étaient vivants sur une île,Que le tabac donne le cancer(ou les épinards, les pamplemousses ou le pain complet)Que le sida est une maladie infligée aux pêcheurs par le pape et DieuSi demain je consultaisLe médecins naturopathe, la voyante astéropathe,Le gourou, le psychanalyste, le numérologue,Si demain je m’inscrivaisAu healthy-club de mon quartierPour suer en groupe... [Lire la suite]
Posté par campusliber à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]