Cette manie de coller des étiquettes sur les fruits !citron
Plus moyen de se faire une jolie corbeille sans passer des heures à batailler avec ces auto-collants multicolores censés... Censés quoi ? Informer le consommateur ?
Sur les bananes est écrit "bananes", et sur les citrons "citrons Velasquez". Si desfois qu'on ferait pas la différence ? "Oh, j'ai encore mis des tranches de banane sur les maquereaux au four !" s'écrie la ménagère, tandis que, mollement affalé devant la télé en sirotant une bière tiède, son  ménager -tiens, on en parle jamais de celui-là, c'est toujours la ménagère qui s'y colle...- son ménager, donc, feule un "T'as qu'à regarder les étiquettes, rognotudju !".
Ah ben oui voilà, y'a une étiquette qui s'est décollée des citrons Velasquez pour se coller sur une banane, c'est pour ça...
Vous l'imaginez, le producteur du Var, obligé de passer dans chaque arbre coller les étiquettes, pour que les cueilleurs confondent pas ? Moi qui ai usé ma jeunesse à ramasser les pommes du verger familial, je peux vous dire que s'il avait fallu, en plus, coller les étiquettes...
Encore aujourd'hui, je prétends reconnaître une Golden d'une Canada, sans autre secours que la vue et l'odorat. Et même, même, je sais distinguer le fruit mûr, c'est dire !
Bon, du coup, je décide de faire une tarte aux pommes, c'est de saison. J'abaisse ma pâte, je fonce mon moule, j'y dispose une petite couche de compote à la rhubarbe et, enfin, mes quartiers de pommes préalablement désétiquetés, épluchés et épépinés.
Au moment d'enfourner, une petite étiquette sur la paroi du four m'interpelle : "Attention : surface chaude".
A l'intérieur du four ?!
Mais ils nous prennent pour des abrutis ou... Non, ils nous façonnent en cons dociles, aptes à suivre les dictats. On parle même de l'étiquette des hommes politiques, c'est dire !
C'est vrai qu'en ce qui les concerne, on ne pourrait véritablement les distinguer sans cette information ...